Accueil du site > Articles numismatiques > Divers > Variante pour les "Union et Force" avec glands.
  • Article

  Variante pour les "Union et Force" avec glands.

vendredi 29 septembre 2006

Les amateurs d’écus du XIXème siècle le savent bien, le type « Union et Force » est une véritable mine de variétés. De l’absence de points autour de la lettre d’atelier ou de trait de séparation entre la valeur faciale et le millésime à l’existence de plusieurs types, il reste probablement de nombreuses découvertes à faire.

Au-delà des découvertes, la mise en évidence de l’existence de deux types distincts, dit « avec » et « sans » glands, nécessite encore aujourd’hui des pointages pour compléter ce que les registres de l’époque ne permettent pas de connaître, à savoir pour quels ateliers et quels millésimes les deux types existent. Ainsi, le hasard d’une juxtaposition de deux exemplaires de ces écus peut encore, après deux siècles d’existence, réserver de drôles de surprises.

En comparant les deux « Union et Force », l’une de l’an 7 et l’autre de l’an 11, illustrées ci-dessous (source : Moderne IX VSO CGB et Collection Idéale), on remarque, sur la couronne, au revers, face à l’étoile qui suit « Française », qu’il manque un gland sur l’an 11 par rapport à l’an 7 (cercle rouge). Les deux exemplaires étant du type « avec glands », il ne peut s’agir d’une différenciation supplémentaire entre les types évoqués plus haut.

Par ailleurs, les deux glands qui sont au-dessus (cercles vert et bleu) ont des inclinaisons légèrement différentes sur les deux monnaies. Enfin, sur l’avers, le chignon de l’égalité (cercle jaune) parait sensiblement différent.

Après avoir longuement exploré les banques d’image que l’on peut trouver sur différents catalogues de vente et sur Internet, il apparaît que cette variante ne se trouve, pour l’heure, que sur des monnaies de l’an 10 ou l’an 11 et pour certains ateliers seulement.

En effet, pour les années antérieures, tous ateliers confondus, les exemplaires pointés présentent tous les mêmes caractéristiques que la monnaie de l’an 7 ci-dessus. Le nouveau type ainsi mis en évidence et qui se caractérise essentiellement par l’absence du gland sur le bas de la couronne, semble n’avoir été introduit qu’à partir de l’an 10 à Paris et à Bordeaux.

Le tableau ci-dessous récapitule les types trouvés pour les différents ateliers de ces deux années.

Atelier L’An 10 l’An 11 Avec gland Sans gland Avec gland Sans gland (A) Paris X X X (K) Bordeaux X X (L) Bayonne X X (MA) Marseille X X (Q) Perpignan X X (T) Nantes

A ce jour, seuls Bordeaux et Paris ont frappé le nouveau type et ces frappes ont co-existé avec les frappes usuelles identiques aux années antérieures. On rencontre ainsi les deux types pour ces deux ateliers seulement. Pour les autres, le nouveau type ne se rencontre que pour l’an 11, ce qui laisserait à penser que le nouveau coin utilisé à Paris et Bordeaux ne s’est généralisé qu’un an plus tard pour les autres ateliers.

Pourtant, les pointages n’étant que très parcellaires, toute contribution qui pourra compléter ce tableau sera la bienvenue.

Au final, c’est un nouveau type pour les « avec » glands, une sorte de « avec glands – sans gland » !