Accueil du site > Articles numismatiques > La monnaie et l'histoire > LE FRANC MODELE DES MONNAIES DU MONDE
  • Article

  LE FRANC MODELE DES MONNAIES DU MONDE

vendredi 29 septembre 2006

Notre système franc est apparu si pratique aux visiteurs du monde entier que certains le copièrent avant même son apparition comme les américains qui créèrent en 1792 le dollar sur une base décimale, abandonnant le système anglais légué par le colonisateur. L’influence des philosophes français, de La Fayette et de Benjamin Franklin, longtemps résident à Paris, fut décisive dans cette création.

Les petits frères du franc apparurent rapidement : en 1832, création du Franc Belge et en 1850, création du Franc suisse, tous deux sur les mêmes bases de poids de métal précieux et de valeur que le franc français : les pièces des trois pays étaient exactement identiques en poids et en titre. Il était donc possible de payer dans chacun des pays avec la monnaie de l’un des autres sans avoir besoin de faire le change.

Cette identité de mesure apparu si évidemment utile et bienfaisante au commerce qu’elle fut suivie et amplifiée dans le cadre du traité dit “de L’Union Latine”. Sous l’influence politique de Napoléon III et à l’occasion de l’unification politique et économique de l’Italie, il fut décidé que, si chaque pays gardait le nom de sa propre unité monétaire, tous frapperaient des pièces au modèle français tant pour l’or que pour l’argent, avec parfois quelques variantes. Par exemple, la pièce de vingt pesos du Guatémala avait le même poids et titre que la pièce de cent francs français. Vingt-six pays adhérèrent au traité et de nombreux s’en rapprochèrent.

Les vingt six pays dans lesquels il était possible de payer sur la base du système franc sans avoir besoin d’effectuer d’opérations de change étaient : Europe : Albanie, Belgique, Bulgarie, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Monaco, Monténégro, Pologne, Roumanie, Russie, Saint-Marin, Serbie, Suisse et Yougoslavie. Amérique du Sud : Argentine, Colombie, Guatémala, Honduras, Pérou, Salvador et Vénézuéla. Monde : Philippines et Tunisie.

De nombreux pays approchèrent notre système sans y rentrer complètement, pour des raisons de pesanteurs sociologiques et, par exemple, les Autrichiens frappèrent des monnaies marquées “8 florins = 20 francs” et les Suédois des “carolins” marqués “1 carolin = 10 francs”.

Ce système a fonctionné à la satisfaction générale jusqu’en 1914 où l’économie de l’Europe, base du système, fut mise en pièces définitivement. Il n’est pas possible, malheureusement, de faire un parallèle avec notre époque et ses projets de monnaie unique européenne. Libéré du carcan de fer imposé par l’étalon Or, il suffit de juger par les réultats ce qu’on fait les gouvernements européens livrés à eux-mêmes. En 1914, un franc suisse = un franc français = une peseta = une lire italienne. Le 22 août 1995, un franc suisse = 410 anciens francs français = 1310 lires italiennes = 103 pesetas. Sans commentaires...