Accueil du site > Articles numismatiques > La monnaie et l'histoire > "LES FRANCS SUISSES" : Quand Genève était française.
  • Article

  "LES FRANCS SUISSES" : Quand Genève était française.

vendredi 29 septembre 2006

Le 28 janvier 1798, l’armée française, sous les ordres du Général Brune, envahit le pays de Vaud pour rétablir l’ordre. Les Vaudois s’étaient révoltés contre l’autorité du gouvernement de Berne. Les armées du Directoire s’emparent de toute la Suisse. Fribourg est prise le 2 mars et Berne le 5 mars 1798. Les armées de la République font main basse sur le trésor de Berne estimé à plus de 12 millions de francs.

Cette conquète facile a été déterminée par les intérêts des Directeurs qui veulent contrôler une région économiquement riche et prospère. Elle a accueilli de nombreux “émigrés”, qui, de cette base, pourrait troubler la “tranquilité” française. D’autre part, il existe une volonté d’épauler les républicains suisses pour créer des Institutions sur le modèle français en instaurant le système "des Républiques soeurs”.

De gros intérêts français avaient déjà trouvé refuge en Suisse, plus particulièrement à Genève. En occupant la République, les Français éliminent un foyer d’émigration particulièrement actif sur le plan économique qui finançait l’Armée des Émigrés.

Le 23 Germinal An VI (12 avril 1798), les 121 députés des douze cantons réunis à Aarau proclament que la République Helvétique est fondée et la déclarent “Une et indivisible”. Le 26 Germinal An VI (15 avril 1798), à la demande des républicains locaux, les Français entrent à Genève et l’occupent. Le 7 Floréal An VI (26 avril 1798), le Directoire, désireux d’assurer la sécurité de la route de Milan par le Valais, décide l’annexion de la République de Genève. Genève devient le chef-lieu du département du Léman (27éme département dans l’organisation de 1810).

L’atelier a dû ouvrir après la nomination de Denis DARBIGNY le 5 Ventôse An VII (23 février 1799). La fabrication des espèces débuta le 11 Thermidor An VIII (30 juillet 1800), avec la frappe de pièces de 5 CENTIMES et de 1 DÉCIME. Pendant la période comprise entre L’An VIII et l’An 13, outre les pièces de bronze déjà citées, l’atelier fabriqua exclusivement des pièces d’argent de : 1/2 Franc, 1 Franc, 2 Franc, 5 Francs. L’atelier fonctionna sporadiquement, mais sans interruption de l’An VIII à l’An 13.

Dans l’Arrêté du 10 Prairial An 11 (30 mai 1803), l’article 7 indique que Genève fait partie des 16 ateliers en service pour une durée de trois ans. Les articles 8 et 9 fixent le nombre de fonctionnaires attachés à la dite Monnaie : Commissaire, Directeur de la Fabrication, Caissiers, nommés directement par le Premier Consul sur proposition du Ministre des Finances et le Contrôleur du Monnayage nommé dans les mêmes conditions, mais sur la présentation de l’Administration des Monnaies.

Étienne FROIDEVAUX est nommé le 17 Messidor An 12 (6 juillet 1804) en remplacement de DARBIGNY. Il n’a dû commencer à monnayer que le 19 Frimaire An 13 (10 décembre 1804). Après la fermeture de l’atelier de Genève et la fin des émissions, le 23 Germinal an 13 (13 mars 1805), il sera nommé à Bordeaux où il commencera à monnayer à partir du 24 Fructidor An 13 (11 septembre 1805).

L’atelier de Genève est fermé suite au Décret Impérial du 27 Pluviôse An 13 (16 février 1805). Les dernières pièces sont frappées le 23 Germinal AN 13 (13 mars 1805) juste avant la fermeture de l’atelier qui le restera jusqu’à la fin de la domination française, en 1813.

TABLEAU DE PRODUCTION DE L’ATELIER DE GENEVE. (En pièces)

An 8 An 9 An 10 An XI An 12 An 13 Totaux 5 centimes 818306 1186446 2004752 10 centimes 25229 975155 1000384 1/2 franc 7407 1169 8576 franc 12631 7393 10780 30804 2 francs 2859 12847 15706 5 francs 6985 4447 13792 6463 31687

TABLEAU DE LA PRODUCTION DE L’ATELIER DE GENEVE (en francs).

An 8 An 9 An 10 An XI An 12 An 13 Totaux 5 centimes 40.915,40 59.322,30 100.237,70 10 centimes 2.522,90 97.515,50 100.038,40 1/2 franc 3.703,50 584,50 4.288,00 franc 12.631,00 7.393,00 10.780,00 30.804,00 2 francs 5.718,00 25.694,00 31.412,00 5 francs 34.925,00 22.235,00 68.960,00 32.315,00 158.435,00 Totaux 43.438,30 191.762,80 22.235,00 12.631,00 85.774,50 69.373,50 425.215,10

FABRICATIONS DE L’ATELIER DE GENEVE (An 8 - An 13) : PIECES JUSTIFICATIVES.

An 8 G F.115/26 : 5 CENTIMES : fabrication du 11 Thermidor (30 juillet 1800) au 5 jour complémentaire (22 septembre 1800). (3 ex. B.N.), (1 ex. M.P.) .(V.G. 775 - D.T. 270). F.129/20 : 10 CENTIMES : fabrication du 11 Thermidor (30 juillet 1800) au 5 jour complémentaire (22 septembre 1800). (1 ex. B.N), (1 ex. M.P.). (V.G. 774).

AN 9 G F.115/33 : 5 CENTIMES : fabrication du 19 Vendémiaire (11 octobre 1800) au 19 Prairial (8 juin 1801). (V.G. 780). F.129/27 : 10 CENTIMES : fabrication du 19 Vendémiaire (11 octobre 1800) au 19 Prairial (8 juin 1801). (2 ex. B.N.), (1ex. M.P.). (V.G. 779). F.300/31 : 5 FRANCS : fabrication des 18 Messidor et 28 Fructidor (7 juillet et 15 septembre 1801). (2 délivrances). (1ex. B.N.). (V.G. 776).

AN 10 G F.300/38 : 5 FRANCS : fabrication des 28 Brumaire (19 novembre 1801) et 26 Nivôse (16 janvier 1802), (2 délivrances). (V.G. 781)

AN XI G F.200/3 : 1 FRANC : 8 Fructidor et 6 me jour complémentaire (26 ao t 1803 et 23 septembre 1803), (2 délivrances) (2 ex. B.N.) (coll. Sobin).

AN 12 G F.173/5 : 1/2 FRANC : 18 Vendémiaire (11 octobre 1803), 24 Frimaire (16 décembre 1803) et 28 Pluviôse (18 février 1804), (3 délivrances). (coll. Sobin) (V.G. 786 - D.T. 267) F.200/11 : 1 FRANC : 6 Frimaire (28 novembre 1803), 21 Pluviôse ( 11 février 1804) et 7 Germinal (28 mars 1804), (3 délivrances) (V.G. 785). F.250/4 : 2 FRANCS : 25 Ventôse (16 mars 1804), (1 délivrance) (B.N. 1 ex.) (V.G. 784 - D.T. 263). F.301/14 : 5 FRANCS : 12 Brumaire (refondue) ; 20 Frimaire au 20 Pluviôse (12 décembre 1803 au 10 février 1804). (V.G. 783)

AN 13 G F.174 note : 1/2 FRANC : 17 Pluviôse et 23 Germinal (6 février 1805 et 13 avril 1805), (2 délivrances, 12 échantillons) (V.G. 790). F.201/17 : 1 FRANC : 19 Frimaire au 23 Germinal (10 décembre 1804 au 13 avril 1805), (4 délivrances, 24 échantillons) (V.G. 789 - D.T. 266) F.251/14 : 2 FRANCS : 5 Pluviôse au 23 Germinal (25 janvier au 13 avril 1805), (5 délivrances, 30 échantillons) (V.G. 788). F.303/5 : 5 FRANCS : 19 Frimaire au 5 Pluviôse (10 décembre 1804 au 25 janvier 1805), (4 délivrances et 24 échantillons) (B.N. 1ex) (coll. Sobin) (V.G. 787 - D.T. 262).

BIBLIOGRAPHIE :

ARCHIVES : Monnaie de Paris Ms. 0 (5 francs Union et Force) ; Ms. 1 (1/4 franc An 12-1828) ; Ms. 2 (1/2 franc An XI-1828) ; Ms. 4 (5, 2 et 1 francs Consulat et Napoléon Empereur An 12) ; Ms. 5 (5, 2, et 1 francs An 13) ; Ms. 86 (Monnayage de bronze An 7, 8 et 9 de la Loi du 7 Pluviôse An 7).

COLLECTIONS : Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale (fonds général et collection Manoach). (B.N.). Direction des Monnaies et Médailles - Les collections Monétaires du Médaillier. (M.P.). Collection G. SOBIN vendue par J. Lepczick, Chicago. (coll Sobin).

E. DEWAMIN, Cent ans de Numismatique française, 1789-1889, 3 vols., Paris 1893-1899. V. GUILLOTEAU, Monnaies Françaises, 1670-1942, Versailles 1937-1942. J.-P. DIVO et E. TOBLER, Die Münzen der Schweiz im 18 Jahrundert, Zurich 1974, Die Münzen der Schweiz im 19 und 20 Jahrundert, Zurich 1969. LE FRANC, Argus des monnaies françaises, édition du bicentenaire 1795-1995, Paris 1995. (F).