• Article

  LES VARIETES DE FRAPPE

vendredi 29 septembre 2006

Les coins obstrués : très courants dans certaines séries comme les Domard des années 20 où la signature est très souvent incomplète. Pour la Cinquième République, se trouve assez facilement dans les 5, 10 et 20 centimes Lagriffoul dans la signature. D’une manière générale, se méfier des lettres que des petites mains ont fait disparaître : ces variétés n’ont d’intérêt que sur les monnaies suffisamment neuves pour que l’on puisse s’assurer de l’intégrité de la surface d’origine. Amusant mais sans plus.

Les casquettes : elles apparaissent quand le flan n’est pas dans l’axe des coins et lorsque la frappe ne s’est faite que sur une partie du flan, laissant une lunule (la visière de la « casquette ») sans frappe. Très très rare (car facile à détecter pour les ouvriers de la Monnaie), très spectaculaire, très intéressant.

Les bimétalliques décentrées sont extrêmement spectaculaires et très très rares, on en connaît simplement quelques exemplaires publiés dans le Forum des Amis du Franc, sans aucune référence de prix. On comprend d’ailleurs mal comment elles peuvent être fabriquées, l’erreur semblant facile à détecter. Très spectaculaire, très intéressant. Autre exemple dans le même style, on a découvert une 10 francs au Génie de la Bastille en bronze-aluminium pur, unique exemplaire connu actuellement... Le bi-métallisme réduit à sa plus simple expression !

Les erreurs de flans sont connues à quelques exemplaires. Les pièces publiées sont des 1 franc frappées sur des flans de 20 centimes ou des 20 centimes frappées sur flans de 10 centimes. Très spectaculaire, se produit lors des transports des flans à la Monnaie : les mêmes bacs sont réutilisés pour des frappes différentes et il se peut que reste un flan d’une fabrication précédente qui, au fond du bac, se mélange avec les autres et est frappé sans être détecté. Très intéressant !

Les incuses sont fabriquées lorsqu’une pièce reste bloquée à la frappe entre un flan vierge et un autre coin : elle s’imprime alors en creux dans la nouvelle monnaie. Se trouve difficilement mais est moins impressionnant que les casquettes.Attention aux fausses incuses fabriquées avec une étau et trois monnaies : l’incuse que l’on vous montre doit pouvoir avoir été frappée logiquement ( j’ai vu une fausse incuse avec les deux cotés en creux ! Je sais que l’erreur est possible mais celle-là, non : il faudrait simultanément que deux pièces restent bloquées chacune dans l’un des coins pendant que l’on passerait un flan entre elles...).

Les monnaies enigmatiques sur lesquelles toute spéculation est la bien venue.