• Article

  LES PIECES D’ARGENT DEMONETISEES

vendredi 29 septembre 2006

Les gros bataillons de pièces d’argent démonétisées (ce qui veut dire que l’on ne peut plus aller à la banque les échanger contre des billets), les cagnottes des commerçants, les sacs des spéculateurs sur le métal, sont déjà vendus mais il reste des centaines de milliers de pièces, peut-être des millions, qui traînent chez les particuliers. Si vous pensez que le cours de l’argent métal devrait monter, gardez et attendez. Sinon, vendez à la fonte après avoir gardé les plus beaux exemplaires. Les 5 francs 1960/1969, les 10 francs 1965/1972, les 50 francs 1974/1979 en état courant, c’est à dire « Superbe », resteront très communes encore pendant un bon siècle. Je rappelle aux sceptiques que l’on trouve sans problème partout des écus d’argent de Louis-Philippe en état normal (c’est à dire moches) à vendre dans les 40 francs, c’est à dire une perte monstrueuse par rapport au pouvoir d’achat de la pièce à l’époque (sous Louis-Philippe, un écu de cinq francs est la paye d’un ouvrier pour une journée ce qui équivaut aujourd’hui à 350 francs...)