• Article

1F Semeuse

  Etats de Conservation des 1 Franc Semeuse

F217

vendredi 13 mars 2009, par Franck Perrin

Avec l’étroite collaboration de Joël Cornu et de l’équipe CGB.fr

Il existe pour ce type, de manière assez fréquente, des exemplaires avec une frappe faible aussi bien à l’avers qu’au revers. Il convient donc d’y être attentif et de ne pas confondre frappe faible et usure.
L’étude des différents états de conservation de ce type nécessite de bien avoir repéré au préalable les différents plis que forme le drapé qui habille la semeuse :




B 8
Pour ce premier échelon de conservation, les reliefs non visibles seront décrits (flèches vertes), ainsi que les reliefs visibles (flèches rouges).
AVERS
Le portrait de la Semeuse présente une usure avancée uniforme sur toute sa hauteur :
1. Continuité entre le visage et le bonnet
2. Continuité entre le bonnet et les cheveux
3. Continuité entre la languette du bonnet et le dos
4. Le pli du drapé au niveau du dos est visible mais incomplet. Seules ses extremités sont visibles
5. Le pli du drapé au niveau de la cuisse est complètement invisible
6. Le pli du drapé n°2 au niveau de la jambe n’est pas visible
7. Le pli du drapé n°1 de la jambe n’est pas visible
8. On ne peut pas distinguer le drapé, de la cheville.
9. Distinction manche droite/ bras droit
10. Distinction poignet/sac de semences

REVERS
La date et la légende sont lisibles
Le listel se distingue bien du champ et ne mord pas sur la légende.
11. On ne distingue aucun élément situé sur la partie supérieure de la branche d’olivier sauf :
12. La feuille à l’extrémité droite, ainsi que les 2 fruits, quasi distincts l’un de l’autre.
13. Le mot ’FRANC’ n’est pas lisible. Les lettres ’F’ et ’C’ sont partiellement lisibles.
14. Le ’1’ est lisible avec une usure importante. La base du chiffre n’est pas visible du fait de l’usure. Seul la partie haute est visible



B 10
AVERS
Le portrait de la Semeuse présente toujours une usure avancée sur toute sa hauteur.
1. Distinction bonnet/ cheveux

REVERS
2. Le fruit n’est pas complètement distinct de la feuille
3. Le départ de la branche est visible.
4. Les 2 fruits sont quasiment distincts l’un de l’autre.
5. Seules les lettres ’F’ et ’C’ du mot ’FRANC’ sont visibles, mais pas complètement
6. Le ’1’ est visible sauf sa base qui n’est pas complète.



B 12
AVERS
Le portrait de la Semeuse présente toujours une usure avancée sur toute sa hauteur.
1. Distinction bonnet/ visage présente mais incomplète.

REVERS
2. Distinction fruit/ feuille
3. 3 olives visibles
4. Les 2 fruits sont distincts l’un de l’autre.



TB 15
AVERS
1. Distinction bonnet/ visage complète.
2. Distinction languette du bonnet/ dos, mais pas complète.
3. Pli du dos n°1 bien visible, mais pas complet

REVERS
L’aspect général est plus agréable et toutes les branches et feuilles sont visibles, mais pas complètes.
4. 4 olives visibles
5. Le mot ’FRANC’ est lisible mais pas complet. Les lettres ’RAN’ sont incomplètes sur leur partie basse. Les lettres ’F’ et ’C’ sont absolument complètes.
6. Le ’1’ est complet, même sa base



TB 20
AVERS
L’aspect général est plus agréable avec l’arrière plan (rayons du soleil et soleil) qui commence à être visible.
1. Pli du dos quasi complet dans sa partie basse.
2. Distinction pli drapé/ cheville, quasi complète.

REVERS
L’aspect général est plus agréable et toutes les branches et feuilles sont visibles, mais pas complètes.
3. Il reste seulement 3 feuilles incomplètes
4. Les 2 feuilles à l’avant de la branche sont bien distinctes.
5. Le mot ’FRANC’ est lisible et complet sur toute sa hauteur.



TB 25
AVERS
1. Pli du dos en diagonale n°1 commence à être bien visible.
2. Distinction languette du bonnet/ dos quasi complète.
3. Pli du drapé du dos n°1 complet au niveau de sa partie basse.
4. Les rayons du soleil sont bien visibles avec une réelle continuité.

REVERS
Toutes les branches et feuilles sont désormais visibles, même :
5. Les 2 dernières feuilles, dernières à apparaitrent. Leur contour n’est pas encore net et franc.
6. Distinction commence à être visible entre ces 2 feuilles.



TB 30
AVERS
1. Distinction languette du bonnet/ dos complète.
2. Pli du drapé n°1 commence à ête visible, mais n’est pas complet.

REVERS
Globalement, le contour de toutes les feuilles est net et franc avec apparition très légère des nervures centrales.
3. Distinction complète entre les 2 feuilles.
4. Distinction complète entre les 2 feuilles.
5. Distinction complète entre les 2 feuilles.
6. Les 3 fruits sont visibles, mais non distincts.



TB 35
AVERS
1. Pli du dos n°1 quasi complet pour sa partie haute.
2. Pli du drapé de la jambe n°1 quasi complet.

REVERS
3. 3 petits fruits distincts.
4. Nervure centrale visible mais incomplète.
5. Nervure centrale commence à être visible.



TTB 40
AVERS
1. Pli du dos n°1complet pour sa partie haute.
2. Pied droit complet. Les orteils sont toujours difficiles à sortir à la frappe. Ne pas confondre usure et frappe faible.
3. Les rayons du soleil sont quasiment complets.

REVERS
4. Distinction complète entre les 2 feuilles.
5. Nervure centrale visible et nette.
6. Distinction complète entre les 2 feuilles.



TTB 45
AVERS
1. Pli du drapé n°1 de la jambe complet
2. Pli du drapé n°2 de la jambe apparait, mais est incomplet.

REVERS
3. Nervure centrale commence à être visible.
4. Distinction complète entre les 2 feuilles.
5. Nervure centrale commence à être visible.
6. Nervure centrale comence à être visible.



TTB 50
AVERS
1. La partie basse du replis de la manche du bras gauche commence à être visible
2. Pli du dos en diagonale n°1 est quasi complet.
3. Pli du dos n°2 quasi complet.
4. Pli du drapé de la cuisse commence à apparaitre.
5. Pli du drapé de la jambe n°2 quasi complet.
6. Les rayons du soleil sont complets mais pas très marqués.

REVERS
7. Distinction quasi complète entre les 2 feuilles.
8. Les 2 petits fruits sont réunis en un seul relief du fait de l’usure, mais ce relief est bien distinct de la feuille à sa droite.
9. Nervure centrale complète et nette. Cette nervure peut être absente en cas de frappe faible.



SUP 55
AVERS
Les rayons du soleils ainsi que la ligne d’horizon sont bien nets.
1. La partie basse du replis de la manche de l’épaule gauche est bien visible, mais incomplète.
2. Pli du dos en diagonale n°1 complet.
3. Pli du dos n°2 complet.
4. Pli du drapé de la cuisse continue à apparaitre.
5. Pli du drapé de la jambe n°2 complet.

REVERS
6. Les 2 feuilles sont distinctes.
7. Les 2 feuilles sont distinctes.
8. Les deux petits fruits sont distincts.



SUP 58
AVERS
De manière générale, l’aspect de la monnaie est très agréable à regarder. Le brillant de frappe est présent. Tous les reliefs sont complets, sauf le drapé de la cuisse. Ces reliefs présentent une usure sur leurs parties hautes.
1. La partie basse du replis de la manche du bras gauche est complète, mais présente une usure.
2. Pli du dos en diagonale n°1 complet avec usure.
3. Pli du drapé complet avec usure.
4. Ceinture complète.
5. Usure superficielle allant de la fesse jusqu’au genou.
6. Pli du drapé de la cuisse incomplet.
7. Pli du drapé de la jambe n°1 avec usure.

REVERS
8 à 14. Usure superficielle de tous les éléments désignés.



SUP 60
AVERS
De manière générale, l’aspect de la monnaie est très agréable à regarder. Le brillant de frappe est présent. Tous les reliefs sont complets, sauf le drapé de la cuisse. Quelques reliefs présentent une discrète usure.
1. La partie basse du replis de la manche de l’épaule gauche est complète, mais présente une discrète usure.
2. Pli du dos en diagonale n°1 avec discrète usure sur sa partie basse. Usure discrète du pli du dos en diagonale n°2.
3. Usure superficielle allant de la fesse jusqu’au 2/3 de la cuisse.
4. Pli du drapé de la cuisse incomplet.

REVERS
5. Usure discrète au niveau de la feuille.
6. Usure discrète au niveau des 3 olives.



SUP 62
Cet état de conservation se situe aux portes des états de conservation supérieurs. Le SUP 62 est souvent un SPL 63 ou 64 dégradé du fait de la présence de coups, chocs ou rayures trop importants alors que le reste de la surface de la monnaie pourrait être SPL. On peut néanmoins tolérer en SUP 62 une monnaie présentant un brillant de frappe altéré sur la plupart des points hauts ainsi que :
AVERS
1. Le pli du drapé de la cuisse présente une infime usure (A ne pas confondre avec une usure du brillant de frappe avec un pli du drapé mal sorti).

REVERS
2. La feuille, point de relief le plus haut du revers, présente une infime usure.




SPL 63
Cet état de conservation est le premier des états de conservation supérieurs. Aucune usure ne doit être visible notament sur les points hauts décrits pour le SUP 62. Le brillant de frappe présente par contre des traces de manipulation nette sur la plupart des points hauts (parfois aussi au niveau des champs lié à une manipulation un peu rude). La luminosité de la monnaie peut être moyenne, ainsi que la frappe (surtout le pli du drapé de la cuisse qui sort souvent mal à la frappe)
AVERS
Les points hauts touchés sont essentiellement les différents plis du drapé, le bonnet, ainsi que l’ensemble de la cuisse jusqu’au genou, voire au delà.

REVERS
Les points hauts touchés sont surtout les lettres du mot ’FRANC’, les olives à droite, ainsi que la feuille à leur gauche. La feuille à l’extrémité gauche de la branche d’olivier peut elle aussi être touchée.




SPL 64
Le SPL 64 se distingue du SPL 63 par une usure du brillant de frappe largement moindre. Seuls un ou 2 points hauts par face présentent des traces de manipulation. La luminosité de la monnaie peut être moyenne, ainsi que la frappe (surtout le pli du drapé de la cuisse qui sort souvent mal à la frappe)
AVERS
Le point haut touché est essentiellement le haut de la cuisse qui ne va pas au delà du pli du drapé de la cuisse. Les plis du drapé du dos (diagonale et droit n°2), ainsi que le haut de la manche du bras gauche peuvent eux aussi présenter de petites traces d’usure du brillant de frappe.

REVERS
Les points hauts touchés sont surtout les lettres du mot ’FRANC’, les olives à droite, ainsi que la feuille à leur gauche.



FDC 65
En entrant dans le FDC 65, la monnaie entre dans la perfection, strictement dans l’état après la frappe. A partir de ce stade, on ne s’intéresse plus seulement à la surface de la monnaie, mais la luminosité, la qualité de la frappe, l’équilibre de la patine entrent en jeu. Aucun choc ou rayure visible à l’oeil nu, interférant dans l’équilibre de la monnaie quand on la regarde n’est toléré et la monnaie sera renvoyée à un état inférieur. Aucune trace de manipulation ne doit être visible à l’oeil nu, même si l’on peut tolérer d’infimes traces de manipulation sur un point haut. Il faut donc à ce moment que la monnaie présente au moins un élément de perfection. La monnaie doit donc posséder une surface totalement intacte de trace de manipulation OU une luminosité supérieure OU une frappe supérieure. On tolère encore à ce stade quelques hairlines, ou infimes rayures uniquement visibles à la loupe x10. L’exemplaire présenté est un exemplaire avec une frappe supérieure (pli du drapé bien sorti), mais qui présente d’infimes traces de manipulation au niveau du haut de la cuisse